kessessa ? 


 

retour à la page d'accueil. Back to home page


Les photos et nouvelles de la famille

L'humour de l'internet. Compilation spéciale Fredak

Nos voyages à travers la planète

Le web et l'informatique en général. Liens. Conseils. Humour.

Le dictionnaire du Français du Québec

La musique que je joue et fabrique

Divers




ACCUEIL


Ce dico est fait par un "maudit français" qui connaît bien le Québec (mieux que vous ne le pensez !).

 

Ce n'est pas une recopie d'un dictionnaire en ligne ou sur papier. C'est le fruit de quelques années d'un travail d'abord individuel, qui est devenu petit à petit collectif. 

 

J'ai commencé à rédiger ce dictionnaire en 2001. Il s'agissait pour moi de mettre par écrit les mots et expressions typiques du Québec, que j'ai pu mémoriser après 3 ans et demi passés au Canada (à l'université de Montréal, dans mes jobs à temps partiel, en soirée, devant la télé, ...). J'ai gardé beaucoup de contacts avec le Québec. J'y retourne de temps en temps car ma famille proche est restée à Montréal, ils sont devenus des néo-québécois. Quand je discute avec ma sœur ou mon frère nous mélangeons du français de France, avec du québécois et du français pied-noir d'Afrique du nord. Mes nièces ont l'accent de Montréal. Quand elles sont avec mes garçons, tous les quatre pratiquent un échange culturel. Ils s'échangent leurs vocabulaires : "bébé lala" contre "bébé cadum", "tannant" contre "casse-pieds", "cute" contre "trop mignon".

 

 

A l'époque, en 2001, il me semble qu'il n'y avait pas tellement de dictionnaires québécois sur l'internet. D'ailleurs le web s'est beaucoup développé ces dernières années, quelque soit le domaine, et ça continue.

 

Au bout de deux ans environ, en 2003, le dictionnaire a "pogné". J'ai commencé à recevoir de plus en plus d'e-mails, pardon, de courriels, avec des suggestions, des encouragements, des félicitations, des remerciements. Le dico a été mis à jour plus souvent, et de plus en plus visité. Il s'est retrouvé dans des positions toujours plus avantageuses dans les moteurs de recherche, ce qui a contribué à augmenter les visites. Effet boule de neige.

 

Grâce à vous, le dictionnaire évolue. Les mots que les internautes me proposent sont des mots qu'ils utilisent, ou qu'ils ont entendu de la bouche de Québécois. Souvent ce sont des mots que je connaissais mais que j'avais oubliés. 

J'évite de puiser dans des dictionnaires vendus dans les librairies. Il y a des dictionnaires du français du Québec très riches, mais beaucoup des termes proposés me semblent vieillis, voire plus du tout utilisés, ou alors très rarement usités. Les auteurs de ces dictionnaires ont également tendance à inclure des mots du français populaire et familier, parce que "ça fait québécois". Mais il faut savoir que le mot "patate" est également utilisé en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique, etc.  

 

En résumé, voici ce qui caractérise ce dico :

 

1) la source : ce que j'ai entendu, et ce que les Québécois m'ont suggéré.

2) sa spécificité québécoise : des mots inconnus en France, ou dont l'utilisation au Québec est différente.

3) son caractère actuel : les mots suggérés par les internautes québécois sont utilisés au jour le jour par ces derniers. Les mots vieillis, ou très rarement utilisés, n'y figurent pas, à part quelques uns peut-être.

 

ATTENTION : quand un mot a un sens typiquement québécois, je ne mets que ce sens là. Par exemple, au mot "bec" j'explique que ça veut dire "bisou" au Québec. Mais je ne mets pas que ça signifie aussi la bouche d'un oiseau, car ce sens là, on l'a en France aussi.

 

Si vous avez des précisions à m'apporter, ou des mots que j'aurais oublié, envoyez moi un message svp. Et si vous remarquez que j'ai oublié de prendre en compte vos remarques, rappelez-le moi sans hésiter.

 

 

retour

 


     
       
 

      dernière mise à jour : le 26 sept. 2008      |     Mes autres sites      |     Liens    |      Contact      |     Aide      |     e-mail