Le dico : exemples  


 

retour à la page d'accueil. Back to home page


Les photos et nouvelles de la famille

L'humour de l'internet. Compilation spéciale Fredak

Nos voyages à travers la planète

Le web et l'informatique en général. Liens. Conseils. Humour.

Le dictionnaire du Français du Québec

La musique que je joue et fabrique

Divers




 

ACCUEIL


ç'arrive à 'a manufacture, les culottes po zipées, en r'tard, ça dit qu'ça faite un flatte, ou keul char parta po, ca prend toute pour entrer sa catte de pontche dan a slot d'la clock [...] Enweye[...] grouille-toé[...]Qui c'est qui a gagné hieraussoir, Rousseau pass jama l'pock, la fa l'tour du forum avec pi va s'ecraser sua bande [...] ça zigonne...ça focke le chien. [...] Fly... 

 

Ce sont des extraits de paroles d'une chanson de Robert Charlebois. Déjà que vous (francophone non canandien) ne comprenez pas la moitié des mots, que vous n'avez pas le contexte, imaginez cette phrase dite rapidement avec une prononciation à laquelle vous n'êtes pas habitué. A mon avis, la phrase est finie quand vous avez réalisé qu'il s'agissait d'un dialecte français.

 

Mais rien n'est perdu, voici d'abord un premier dépoussiérage, la phrase retranscrite sans la prononciation particulière et avec les mots à moitié avalés restitués :

 

ça arrive à la manufacture, les culottes pas zipées, en retard, ça dit que ça a fait un "flat", ou que le char partait pas, ça prend toute pour entrer sa carte de "punch" dans la "slot" de la "clock"...Envoie...grouille-toi....Qui c'est qui a gagné hier soir, Rousseau passe jamais le "puck", il a fait le tour du forum avec, puis va s'écraser sur la bande...ça zigonne...ça "fuck" le chien....Fly... 

 

Bon, avec des connaissances en anglais et un peu de jugeote, vous comprenez mieux.  Mais il vous manque encore du vocabulaire, et le contexte, alors voici :

 

Les culottes, c'est le pantalon, le "zip" c'est la fermeture-éclair. "Flat" veut dire "plat" en anglais, et ça signifie un "pneu à plat" ou une "crevaison" si vous préférez, "ça prend toute" = "ça lui prend un certain temps" = "il lui faut un temps". Le "Char" c'est la bagnole, mais ça vous le savez, et "partir", on devine ("démarrer"). Qui a gagné hier soir ? à quoi ? Mais au hockey voyons, la raison de vivre des Canadiens. Rousseau ne passe pas le puck ? Oui le palet, la rondelle, quoi. il joue perso en fait. Il fait le tour du "Forum" : c'est le "stade" de hockey à Montréal (enfin l'ancien quoi). La "bande" : au hockey, les joueurs se heurtent souvent aux barrières qui délimitent le terrain. Zigonner = déconner. Fucker le chien = faire n'importe quoi. Fly = vole, en anglais, envole-toi, dégage. 

 

Précisons que tous les Québécois ne parlent pas comme ça. Cette chanson a 35 ans. A cette époque, dans les années 60 et au début des années 70, beaucoup de chanteurs se mirent à chanter en langage populaire, dans un contexte de "libération de mœurs". Tous les Québécois ne revendiquent pas ce parler populaire, appelé "joual". Et la langue du Québec a évolué depuis l'époque de cette chanson.  Cet extrait ne représente donc pas le langage du Québec d'aujourd'hui, mais je l'ai choisi pour illustrer le genre de difficulté de compréhension que peut rencontrer un Francophone d'Europe ou d'Afrique lorsqu'il arrive au Québec.

 





  ci-dessous le courriel d'une personne du Québec, tel quel, qui peut donner une idée de la manière de parler. Il y a quelques mots et expressions toutefois qu'on trouve en France.

Bonjour!
Je suis Québecoise ''pure laine'' et j'ai adoré ton site! Ca représente plutôt bien notre parler de tout les jours!
J'ai quelque citations québécoises qui pourraient t'intéresser, bien sûr traduites !
 
Quoi ? -Kessé ?
Quoi ?!! -Han!! ? - Hin??
Je ne te crois pas ! -Ben voyon donc.
Alors ? -Pis ?
Vérifie ça ! -Chek sa..
Tu as vu cette fille ? -Chek la elle..
Tu as vu ce gars ? -Chek lé lui..
Me crois-tu ? -Tum' cré tu ?
Tu crois que ça me touche ? -J'men calisse tu.
Seulement. -Yinque
Toi et moi. -Moé pis Toé.
Je vais le réprimander. -M'a y parler dans'l'casse.
Je vais le battre. -M'a y pété la face.
Je vais l'engueuler. -M'en va y chier d'ssu. J'va y donner un char de marde/bétises.
Tu me fais marcher ! -Voyon Donc toé.
J'ai eu peur. - Jé eu la chienne.
Ne reste pas la - Ôte toé de d'la. - Tasse toé.
Sors d'ici, j'ai dit !. -Décâlisse d'icitte.
Que fais-tu ? -Kossé tu fait ? -koss tu fâ ?
Je rêve. -Chu dans lune. Chui din vapp (dans les vapeurs).
Juste là. -Drette là.
Disons que... -Metton que... - Amettons
Peux-tu croire ça ? -Tu d'jas vu sa ?
Dépêche-toi ! - Grouille.
Ça me semble exact. -Sa l'air à sa.
Je te le dis. - J'tel dit.
Je suis mêlé. - Chtoute fourré sti.
Je suis fatigué. - J'mendort.
Surveille le ! - Chek lé.
Un paquet de problèmes. - Un char de marde.
C'est parce que... - Stacôse.
Enfin... -En téka.
C'est assez ! -S'tu fini là ?
Il pleut fort ! -Y mouille en calisse.
À plus tard. - A tentôt.
Relax ! -Calme tes nerfs sti.
Elle pleure. -A braille.
Je suis dans le trouble.-Chu dans marde.
C'est exactement ça. - Drette sa.
Je m'en soucie guerre - M'en calisse. - M'en sacre tu.
MERDE -Tabarnak!
Ah! Je suis rassasié -Asti chu brourée. Chui plein.
Mais! Ques que cest? –Kossé ca sti?
Laisse moi tranquille!- Criss moé patience. - Sacre moé la paix.
Il est sous l'éffet de la marijuana – Yé gelé en sale. Y'é frosté/blasté ben raide. G'lé comme une balle.
ca sent mauvais –Sa pus calvaire.
C'est le dernier de mes tracas –J'men calisse tu pas tu penses ?
 
Alors voilà, je me rend compte qu'on est plutot vulgaire.
Emmanuelle A

 




Travaux pratiques

Voici la phrase de Linda Lemay à la fin de son disque "Les Lettres Rouges". Envoyez-moi votre traduction si vous voulez, je vous dirais si avez bien assimilé le langage du Québec.

 

j'aimerais ben mieux rester assise sur mon steak à (l)a maison devant un vidéo avec une poutine pis une liqueur que de me ramasser dans un trou à me faire crouser par un raisin de la pire espèce qui me collerait comme une mouche à marde toute l'estifi de veillée. Mais qu'est-ce c'est que tu veux ça a de l'air que je pogne qu'avec des colons pas de classe qui ont même pas assez de bacon pour me payer un drink qui a de l'allure. Pis de toutes façons tout ce qu'ils veulent les calik d'épais c'est de faire des cochonneries avec moi sur la banquette toute décalissée d' leu' vieille minoune de BS.

 

 


  Mes autres sites      |     Liens    |      Contact      |     Aide      |     e-mail 
 
 

      Mes autres sites      |     Liens    |      Contact      |     Aide      |     e-mail