Livres

 
retour à la page d'accueil. Back to home page
Les photos et nouvelles de la famille
L'humour de l'internet. Compilation spéciale Fredak
Nos voyages à travers la planète
Le web et l'informatique en général. Liens. Conseils. Humour.
Le dictionnaire du Français du Québec
La musique que je joue et fabrique
Divers

 

CONNAISSEZ-VOUS LA LITTÉRATURE CUBAINE ? 

Pour camper le décor, je citerai un des auteurs de la nouvelle vague d'écrivains cubains, Eliseo ALBERTO (Caracol beach) : lorsqu'un pays traverse une profonde crise économique, morale et idéologique, la culture fleurit d'une manière spectaculaire . C'est une sorte de compensation naturelle de la vie".

Il fait allusion à la "période spéciale" provoquée par l'effondrement du bloc soviétique, l'arrêt brutal de l'aide soviétique à Cuba, les pénuries et la dollarisation de l'économie ainsi que l'afflux de touristes. Le monde des paladares, les restaurants privés officieux, des jineteras, ces cavalières qui se prostituent auprès des touristes pour quelques dollars, des travestis, de la drogue et de la corruption, constitue aujourd'hui la principale source d'inspiration de la littérature cubaine.

A l'occasion de mon voyage à Cuba en 1998, je'ai déambulé sur le marché aux livres et, là, j'ai discuté avec des vendeurs de livres d'occasion qui m'ont sorti de derrière les fagots toutes sortes d'écrits interdits sur l'île. J'ai ainsi acheté des livres mais aussi des photocopies d'éditions censurées et introuvables que je tiens à la disposition des aficionados. Et je salue le courage de ces vendeurs de livres passionnés de littérature et de liberté.

 

  • Daniel CHAVARRIA :  & Adios muchachos

  • Cristina GARCIA : Romancière contemporaine qui vit aux Etats-Unis et écrit en anglais & Cuba Usa (199?). Haletant
  • Eduardo MANET : Ecrivain cubain exilé en France depuis 1951, naturalisé Français en 1979. C'est superbe, c'est de la belle littérature cubaine comme j'en raffole. Chaque nouveau livre que Monsieur Manet publiera, je me jetterai dessus. J'ai une édition dédicacée (à Monsieur x) d'& un cri sur le rivage (1963).

        & Rhapsodie cubaine (1996) :: Luttes et rêves des exilés cubains à Miami. Cela commence à La Havane en 1960 et se termine à Miami dans les années '90 avec une allusion fugace au cauchemar des balseros en août 1994.

        & La Habanera (1994) :

        & D'amour et d'exil (1999) : A près de 50 ans, Leonardo Esteban, fonctionnaire cubain modèle, amant d'une espionne castriste respectée, largue tout, ses amis, son passé, son amour et s'exile au pays basque alors que Cuba s'ouvre aux étrangers.

  • Leonardo PADURA FUENTES :  "un représentant de la génération cachée, née avec la révolution, lucide, sans illusions, à mille lieues de l'enthousiasme inconditionnel et pathétique de la précédente" & Pasado perfecto (1991) & Vientos de cuaresma (1994) & Mascaras (1997) 

     

  • Virgilio PINERA : 1912-1979 & La carne de René (1949)

  • Severo SARDUY : 1937-1993 & De donde son los cantantes (1949)

  • Zoé VALDES : Cubaine en exil à Paris (née à La Havane en 1959). J'adore ses livres que j'ai découvert en préparant mon déplacement professionnel à Cuba en 1998. Une écriture "flamboyante".

& Le néant quotidien (1995) : "L'histoire d'une jeune cubaine en pleine "période spéciale" décrétée par Castro (pénurie, liberté précaire) quand les 2 hommes de sa vie vont jouer aux échecs le privilège de finir la nuit avec elle. Dehors, semble l'attendre la mer immense, par où se sont déjà enfuis les amis chers..."

& La douleur du dollar (1997) : Le portrait de son île natale à travers  l'histoire d'une femme abandonnée par l'homme de sa vie, qui lui a laissé une fille et... un dollar. "Fascinée par la mer, les palmiers, les rues, l'ombre sous les arcades, le doux soleil permanent sans vacances, et tout ce tralalas de la cubanité, qui ressemble tant à une maladie vénérienne..."

retour menu livres

 

 

                 Mes autres sites      |     Liens    |     Aide      |     e-mail