Humour  

 
retour à la page d'accueil. Back to home page

Ajouts de Novembre 2009

Le livre noir du Consulting/ceux qui travaillent en SSII s'y retrouveront (fichier pdf)

Oui mais...

C'est un gendarme qui arrête un automobiliste.
Le gendarme :-Bonjour Monsieur, vous venez de brûler un stop, je dois vous verbaliser mais comme aujourd'hui je suis de bonne humeur, je vous offre une chance de vous rattraper.
Automobiliste : Ah oui ! Que dois-je faire ??
Le gendarme : Je vous pose 2 questions, si vous répondez juste je fais sauter votre amende.
Automobiliste : D'accord !
Le gendarme : Qu'est-ce qui a 4 roues et un volant ??
Automobiliste : Une voiture ?
Le gendarme : Oui mais, une Toyota, une Volvo, une Mercédès ? Désolé, je ne peux pas considérer la réponse comme bonne. Je vous pose la 2ème question.
Qu'est-ce qui a 2 roues et un guidon ??
Automobiliste : Une moto ?
Le gendarme : Oui mais une Suzuki, une Honda, une Kawasaki ?
Automobiliste : euh...
Le gendarme : Navré, mais je dois vous verbaliser.
Avant de partir l'automobiliste demande : Je peux aussi vous poser une question ?
Le gendarme : Bien sûr !
Automobiliste: Qu'est-ce qui fait les 100 pas sur un trottoir en mini-jupe et un petit sac en bandoulière ?
Le gendarme :Une PUTE !
Automobiliste :- Oui mais ... ta soeur, ta mère, ta tante ???? 

Avec des gants

Un jeune homme veut offrir un cadeau d’anniversaire à sa petite amie.
Ils sortent ensemble depuis peu, donc il décide, après mûres réflexions, de lui offrir une paire de gants ; c’est romantique, et ce n’est pas trop direct.
En compagnie de la petite soeur de sa chère et tendre, il se rend donc dans un magasin d’habilement et achete une paire de gants blancs.
La petite soeur en profite pour s’acheter deux petits slips de coton blanc.
Malheureusement, pendant l’emballage, le vendeur échange les deux paquets : la petite soeur se retrouve avec les gants, alors que notre jeune ami récupère les petits slips. Sans faire plus attention au contenu du paquet, le jeune homme le met dans un colis à destination de sa chère et tendre, accompagné de la lettre suivante :
"Mon amour, Je les ai choisis car j’ai remarqué que tu n’avais pas l’habitude d’en mettre lors de nos rendez-vous. Ta petite soeur n’aurait pas été la, j’aurai choisi le modèle avec des boutons, mais elle en porte des plus courts qui sont faciles à enlever.
Ils sont de couleur claire, mais la vendeuse m’a montré ceux qu’elle porte depuis trois semaines, et ils n’étaient quasiment pas sales.
Je lui ai fait essayer les tiens, qui lui allaient très bien.
J’aurai souhaite être là lorsque tu les étrenneras car, j’en suis sûr, d’autres mains que les miennes les toucheront avant que j’ai la chance de te revoir.
Quand tu les enlèves, n’oublie pas de souffler dedans, car ils deviennent naturellement humides lorsqu’on les porte. Pense seulement au nombre d’occasions que j’aurais de les embrasser dans l’année qui vient. J’espère que tu les porteras pour moi vendredi soir.
Avec tout mon amour.
PS : il est à la mode de les porter légèrement replies, avec un peu de fourrure visible."

Deux copains discutent :

- Pour mon anniversaire, on m'a offert un petit carnet que l'on se met dans la poche arrière et où l'on notre les adresses des gens avec qui on fait connaissance.

- Un fesse-book, en somme.

 

L'ouïe sélective est un syndrome ontologique très répandu chez l'homme, et il demeure souvent méconnu auprès des femmes. 

Par exemple quand une femme dit : 
"Ecoute un peu ! C’est pas possible ce bordel ! Toi et moi, on va nettoyer tout ça ensemble. Regarde, toutes tes fringues traînent par terre et si on ne fait pas une lessive immédiatement, tu vas devoir te balader à poil. Tu me donnes un coup de main maintenant et quand je dis ça, je veux dire là tout de suite ! " 

L'homme comprend : 
Ecoute un peu ….. Blablablabla ... toi et moi … Blablablabla ... ensemble … Blablablabla ... par terre … Blablablabla ... à poil … Blablablabla . un coup Blablablabla ... maintenant ... Blablablabla … là tout de suite ! 
A ce jour aucune thérapie ne semble pouvoir soigner efficacement cette faiblesse auditive . 

 

Pierre Desproges disait, avec  délicatesse : " les enfants, c'est comme les pets, on ne supporte que les siens".

 

Un ingénieur se retrouve assis à côté D'une petite fille lors d'un vol intercontinental. 
L'ingénieur dit à la petite fille : 
"si on parlait un peu ensemble, il paraît que les voyages passent beaucoup plus vite si on parle avec quelqu'un" 
La petite fille le regarde et dit :
-"d'accord, de quoi voulez vous que l'on parle" 
L'homme dit : 
-"et si on parlait de physique nucléaire?" 
La petite fille lui répond : 
-"Voyez-vous, un chevreuil, une vache, un cheval mangent tous la même chose : de l'herbe. Pourtant le chevreuil fait des petites crottes, la vache fait des bouses plates et le cheval de gros boulets verts. Comment expliquez vous cela ??? "
L'ingénieur réfléchit et répond :
-"Ma foi, c'est vrai, je ne saurais l'expliquer" 
Alors la petite fille lui dit :
-"Comment voulez vous parler de physique nucléaire, alors que vous ne maîtrisez même pas un petit problème de merde" 

 

C'est un braqueur qui arrive dans une banque. Il tient tout le monde en respect avec une arme et exige l'accès au coffre fort.
Il ressort quelques instants plus tard avec plusieurs sacs de billets.
Il regarde alors un client droit dans les yeux et lui demande :
"Tu as vu quelque chose ?"
Le client répond :
"Oui, vous avez...."
Il n'a pas le temps de finir sa phrase qu'il est abattu d'une balle entre les deux yeux.
Le malfaiteur regarde alors le client à côté de lui droit dans les yeux, et lui repose la même question :
"Tu as vu quelque chose ?"
Et le client répond :
"Moi, non. Mais ma femme, elle. elle a tout vu !!" 

 

Entendu aux grosses têtes ...

Une jeune femme blonde se rend chez France Télécom pour envoyer un message à sa mère qui se trouve en Chine.
Quand l'employé lui dit que cela lui reviendrait approximativement à 15 euro, elle s'exclame :
« Mais je n'ai pas assez d'argent ! Mais par contre, je suis prête à TOUT pour envoyer un message à ma mère. »
L'employé regarde la jolie blonde et dit, dubitatif :
« Vraiment tout ? 
- Oui, oui, vraiment tout, lui répond-elle. 
- OK, suivez- moi » dit l'employé en se dirigeant vers la pièce du fond.
La blonde le suit sans réticence aucune. 
« Venez et fermez la porte ! » lui dit l’homme. 
Elle obéit. 
« Maintenant, mettez-vous à genoux ! »
Elle obéit. 
« Descendez la braguette de mon pantalon ! »
Elle obéit. 
« Maintenant, poursuivez.... . Sortez-la... »
Elle obéit, elle saisit l'engin avec ses deux mains, mais elle marque un léger temps d'arrêt. 
L'employé ferme les yeux et l'encourage : 
« Allez, Allez...vas-y, vas-y... »
La blonde lentement approche sa bouche près de l'engin... et le tenant près de ses lèvres, elle dit : 
« Allo, Maman, tu m'entends ? » !

 

Année à remarquer: 1981 

1. Le prince Charles se marie 
2. Liverpool gagne le championnat d'Europe de football 
3. L 'Australie a perdu le tournoi de cricket Ashes 
4. Le pape est mort 

Année à remarquer: 2005 

1. Le prince Charles se marie 
2. Liverpool gagne le championnat d'Europe de football 
3. L 'Australie a perdu le tournoi de cricket Ashes 
4. Le pape est mort 

La leçon à en tirer ? 

La prochaine fois que le prince Charles se marie, il faudrait avertir le pape 

 

Un vieil américain arrive à la douane française à Paris. IL cherche son passeport et a du mal à le trouver

Le douanier avec un sourire sarcastique :
"-Vous êtes déjà venu en France Monsieur ?"
"- Oh oui ! répond l'américain "
"- Et bien répond le douanier, de plus en plus sarcastique, vous devriez savoir que lorsqu'un étranger arrive en France il doit montrer son passeport."
"- Pourtant la dernière fois que je suis venu, je n'ai pas eu à le montrer" 
"- Impossible dit le douanier : tous les étrangèrs arrivant en France doivent montrer leur passeport."

Le vieil américain regarde longuement le douanier et dit : 
"- Well ! Quand je suis arrivé sur la plage d'Omaha beach en 44, je n'ai trouvé aucun français à qui le montrer !"

 

AVOIR ET ÊTRE

Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau.

Bien qu'opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s'est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu'Être, toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego.

Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire
Lorsqu'il se montrait généreux,
Être en revanche, et c'est notoire,
Est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l'abri.
Alors qu'Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l'esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur
Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.

Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être, c'est exister.
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été


 

Retour à la page principale humour