Humour  

 
retour à la page d'accueil. Back to home page

 

rêves prémonitoires

 

Une maman va voir son petit garçon qui est en pleurs dans son lit parce qu'il a fait un cauchemar:

- Tout va bien, mon chéri ?

- Oh maman, j'ai fait un cauchemar horrible. J'ai rêvé que tatie Jeannie était morte...

La maman rassure le fiston, lui promettant que la tante Jeannie va bien et lui dit de se rendormir. Mais le lendemain, tante Jeannie meurt dans un accident de voiture.

Une semaine plus tard, le fiston se réveille à nouveau en hurlant la nuit. La maman vient voir ce qui se passe: c'est un autre cauchemar...

- J'ai rêvé que grand-père était mort...

La maman, déjà un peu moins sûr d'elle, rassure le gamin du mieux qu'elle peut et lui dit de se rendormir. Mais le lendemain, grand-père meurt d'un arrêt cardiaque.

Une semaine plus tard encore, nouveau cauchemar...

- J'ai rêvé que papa mourrait demain !

La maman assure à son petit que son papa va super bien La mère retourne se coucher, mais ne parvient pas à dormir. Elle décide de tout dire à son mari. Du coup, le mari n'arrive plus à se rendormir lui non plus. Il passe ensuite toute la journée dans la crainte. Il va au travail à pied de peur d'avoir un accident de voiture, il ne mange rien le midi de peur de choper une intoxication alimentaire ou de se faire empoisonner, il évite de parler à qui que ce soit de peur de se faire tuer par un fou, il sursaute au moindre bruit et se cache sous son bureau. A la fin de cette journée au travail très très pénible, il rentre à la maison, toujours à pied. Lorsqu'il entre dans la maison, il dit à sa femme:

- Pouah, je n'en peux plus. Je suis usé nerveusement et physiquement. C'est vraiment la pire journée de mon existence...

Et sa femme lui répond :

- Tu dis que c'est ta pire journée... Pense un peu au facteur : Ce matin il est tombé raide mort devant la porte...

 

Cornichons

 

Bill travaillait dans une usine de cornichons. Il avait travaillé là depuis plusieurs années quand il rentra chez lui un soir, et confessa à sa femme qu’il avait une tentation terrible: il avait envie de mettre son zboub dans la découpeuse de cornichons... 

Sa femme lui suggéra d’aller voir un thérapiste pour en parler, mais Bill déclara qu’il serait trop embarrassé.

Il jura de combattre cette tentation seul.

Un jour, quelques semaines plus tard, Bill  rentra chez lui. Sa femme vit tout de suite que quelque chose n’allait pas.

«  Qu’est-ce qui ne va pas Bill? « , demanda-t-elle.

«  Tu te souviens de mon  phantasme à propos de la découpeuse de cornichons? « 

«  Oh, non Bill, tu n’as  pas... « 

«  Si. « 

«  Mon Dieu Bill que s’est-il passé? « 

«  J’ai été licencié « 

«  Non, je veux dire, que s’est-il passé avec la découpeuse? « 

«  Elle a aussi été licenciée. «   

 

 

retour

 

Retour à la page principale humour